Le camp se déroulant à Bure du 1 au 10 août, nous semble être l’occasion adéquate pour enclencher une discussion sur les mobilisations lycéennes et étudiantes, lors de la COP 21, en décembre.

Cette discussion serait inclusive, visant à ce que «étudiants» et «non-étudiants» puissent créer des liens, sortir de l’isolement dans l’optique de la mobilisation contre la COP 21.

Elle engagerait également des questions plus larges. Par exemple : Comment envisager la réimplantation dans les lycées et facultés dès lors qu’on prend acte de la fin des «mouvements sociaux» depuis 2010 ? Comment sortir des enjeux strictement liés à la «condition étudiante» ? Quelle forme de coordination est possible entre les forces existantes ?

Aussi, nous n’avons pas de «programme» précis, mais seulement des pistes, en espérant qu’elles soient les bonnes et que cette discussion soit un moment d’échanges théoriques et surtout pratiques.

La discussion se déroulera le jeudi 6 août, à 17h, dans l’un des petits espaces.

Cette initiative provient d’une partie des membres du Mili.

Publicités